Acné et cicatrices

L’hiver : meilleur moment pour traiter vos cicatrices !

Les cicatrices d’acné peuvent être à la fois très visibles et surtout persister très longtemps ou même devenir définitives. Comment les prévenir et comment les traiter lorsqu’elles sont installées ?

meilleur moment pour traiter vos cicatrices

Le laser dans les cicatrices d’acné : un traitement efficace

Il faut avouer que l’on ne pense pas toujours au risque de cicatrices lorsque l’acné débute. Pourtant, c’est la complication la plus redoutée par les dermatologues.
Le traitement laser des cicatrices d’acné représente un intérêt considérable pour le patient, car n’oublions pas que les cicatrices d’acné sont un défi pour le médecin, même si l’amélioration des lésions constitue l’objectif visé plutôt que leur guérison.

Le laser délivre des impulsions d’énergie qui vont chauffer le derme en créant des puits thermiques au niveau de la cicatrice.
Cette action thermique conduit à une réaction inflammatoire, suivie d’un remodelage du derme avec amélioration de la couleur, de la texture et de la tension cutanée.

Le Centre Laser Sorbonne propose 5 technologies différentes étudiées pour des indications de "relissage fractionnel" et de traitement des cicatrices superficielles sur les peaux claires ou mates :

  • le laser ICON 1540 (fractionné non ablatif)
  • le laser CO2 Fractionné "EXELO2" (fractionné ablatif)
  • la radio-fréquence fractionnée Endymed 3Deep avec le Micro-Needling
  • le laser ARAMIS pour des cicatrices très légères (pouvant être utilisé sur des peaux foncées)
  • le PLEXR (exérèse plasma) dans certains cas.

N’hésitez pas à venir nous en parler !

Plus d’informations

  • Et si vous profitiez de la rentrée pour traiter vos cicatrices au laser
    Acné et cicatrices

    Et si vous profitiez de la rentrée pour traiter vos cicatrices au laser

    Pour toutes les personnes qui ont des cicatrices, le laser effectué au Centre Laser Sorbonne reste à ce jour le meilleur moyen pour les traiter.
    Comment procède-t-on ? Avant de choisir un projet thérapeutique, le médecin doit recueillir des éléments clé lors de la première séance : Sexe / Âge / Santé mentale et physique / Contraintes sociales / Type et siège des cicatrices ...
    Selon le type, la visibilité des lésions et la profondeur, le plan thérapeutique proposé peut être conçu en terme de surface, (...)

  • Focus sur le traitement de l’acné inflammatoire
    Acné et cicatrices

    Focus sur le traitement de l’acné inflammatoire

    Traitement de l’acné inflammatoire : les signes qui ne trompent pas ! Si vous avez le sentiment que votre acné inflammatoire ne passe pas malgré vos efforts, c’est peut-être simplement parce que vous ne suivez pas le bon traitement. Comment savoir s’il s’agit d’acné inflammatoire ?
    Les signes qui ne trompent pas Si vous n’avez qu’un seul bouton enflammé sur la joue, on ne peut pas vraiment parler d’acné inflammatoire.
    Des boutons rouges, enflammés, et particulièrement douloureux au toucher. Les (...)

  • Comment traiter les cicatrices d’acné ?
    Acné et cicatrices

    Comment traiter les cicatrices d’acné ?

    Avoir de l’acné, ce n’est déjà pas très drôle, mais si en plus il faut en garder les cicatrices…
    Les cicatrices d’acné... Ces cicatrices s’aggravent si l’on malmène ses boutons en les perçant ou en les tripotant. Plus l’acné est sévère et la mise en route du traitement tardive, plus les risques de cicatrices sont importants.
    Comment remédier au problème de cicatrices d’acné ? Au Centre Laser Sorbonne nous utilisons le relissage par laser fractionnel des cicatrices d’acné pour obtenir un bon résultat en (...)

  • L’Acné, pourquoi et comment la traiter ?
    Acné et cicatrices

    L’Acné, pourquoi et comment la traiter ?

    L’acné est une maladie plurifactorielle atteignant essentiellement les adolescents et les jeunes adultes. Elle touche le follicule pilo-sébacé, à la différence de la rosacée, qui n’est pas centrée par un follicule.
    Les facteurs étiologiques sont classiquement de 4 ordres * L’excès d’un sébum différent dans sa composition et dans la quantité excrétée, responsable des lésions comédoniennes et kystiques * L’épaississement de la couche cornée favorisant la rétention de sébum * Une réceptivité anormale des (...)