Cryolipolyse et amincissement

ETUDE PAR IMAGERIE SCANNER sur le Redustim

Etude réalisée par les Dr Habib Nouira et Dr Bernadette Carpentier.
L’étude réalisée à l’aide de Redustim SP, en mode statique, a consisté à évaluer l’impact de l’utilisation de l’appareil après 12 séances de 30 mn sur la masse grasse corporelle, par quantification et comparaison, avant et après traitement de la masse grasse d’une part au niveau sous cutané et d’autre part au niveau viscéral, précisément au niveau de l’ombilic, par cliché scanner sans préparation (Toshiba aquilion 16).

ETUDE PAR IMAGERIE SCANNER sur le Redustim

Protocole

Il a été procédé à 2 mesures tomodensitométriques avant et après traitement avec le Redustim SP.

  • Le tour de taille a également été comparé avant et après traitement par mesure centimétrique. En effet le tour de taille est l’un des 5 critères du syndrome métabolique et sa diminution due essentiellement à la réduction de la masse grasse viscérale est un facteur déterminant de santé.
  • Il a été procédé également avant et après traitement à une analyse biologique des transaminases ASAT et ALAT pour examiner l’impact de la technologie au niveau du foie.
  • Une mesure de la pression artérielle a également été effectuée sur chaque patient avant et après traitement.
  • Résultats

    La présente étude réalisée sur 20 volontaires (12F + 8M) d’un poids moyen à S0 de 95,30 kg et d’un IMC moyen à S0 de 30,90 a permis d’observer après 12 séances de Redustim SP :

  • une diminution moyenne du poids de 5,45 kg P ≤ 0,01
  • une diminution moyenne de l’IMC de 6% P ≤ 0,01
  • une diminution moyenne du tour de taille de 7 cm P ≤ 0,01
  • Ces résultats confirment dans les chiffres les études réalisées précédemment. Toutefois il est intéressant de noter que les dernières études ont été effectuées à l’aide de l’appareil REDUSTIM équipé d’un système de pressothérapie et que dans cette étude le Redustim SP n’en est pas équipé.
    Cela démontre bien que l’effet observé provient uniquement des champs magnétiques diffusés et non de la pressothérapie.

    Concernant les critères principaux recherchés dans cette étude, à savoir l’impact de l’appareil sur les masses grasses viscérales et sous cutanées, il apparaît :

  • que la masse grasse viscérale diminue de 8,2% de façon hautement significative P ≤ 0,01
  • que la masse grasse sous cutanée à diminué, avec une moindre significativité de 4,1% au risque α = 0,08.
  • Les transaminases ASAT et ALAT diminuent au cours du traitement respectivement de 17,4% et 18% de façon hautement significative P ≤ 0,01.
    Il n’y a donc pas, au cours de la lipolyse constatée, d’accumulation d’acides gras au niveau du foie, mais une combustion métabolique pour libérer au final de l’énergie, du gaz carbonique et de l’eau.

    Ces résultats démontrent l’action particulièrement efficace de l’appareil Redustim SP sur la diminution des graisses viscérales ainsi que des graisses sous-cutanées, dans une moindre mesure. Toutefois, l’utilisation en mode statique de l’appareil (cad allongé sur une table de traitement, en l’absence de tout effort physique) met en jeu essentiellement les muscles lisses situés dans la cavité abdominale. C’est la raison pour laquelle on observe une diminution de la masse grasse deux fois plus importante au niveau viscéral qu’au niveau sous cutané. Cette spécificité augmente l’efficacité de l’appareil Redustim SP au niveau de la « mauvaise graisse », à l’origine de nombreux désordres métaboliques.

    La graisse sous-cutanée qui s’accumule en dessous de la peau peut être inesthétique mais n’est pas dangereuse.

    La graisse viscérale, située profondément dans l’abdomen, est " une véritable bombe à retardement ". Elle est située sous les muscles et entoure les organes vitaux. La graisse viscérale est particulièrement inquiétante parce que son accumulation progressive est une cause d’insulino-résistance, l’une des premières perturbations biologique conduisant au syndrome métabolique.

    La présente étude par mesures au scanner, dont l’originalité a été de visualiser, de quantifier et de caractériser les graisses abdominales, selon le type (viscérale ou sous cutanée) a permis de démontrer de façon claire et hautement significative l’efficacité de l’appareil Redustim SP sur la diminution des graisses viscérales dont l’accumulation excessive au cours des années est à l’origine de désordres métaboliques et de maladies graves.

    Conclusion :

    Le tour de taille, en première intention, et la détermination quantitative de la masse grasse viscérale, en deuxième intention, sont donc de véritables indicateurs de la santé présente et à venir d’un individu.

    L’étude a été publiée sur le site redustim.com/cosmosoft-redustim-lp

    • Perdre ses bourrelets graisseux grâce à la cryolipolyse
      Cryolipolyse et amincissement

      Perdre ses bourrelets graisseux grâce à la cryolipolyse

      Qui dit bourrelet, dit cryolipolyse ; et pas n’importe laquelle ! La cryolipolyse médicale avec le recul nécessaire pour éviter tout désagrément.
      Comment la cryolipolyse fonctionne ? Lorsque la cellule graisseuse est soumise à un froid intense et prolongé elle se cristallise pour entraîner une mort naturelle. Les cellules adipeuses vont alors se dégrader naturellement après le traitement… Pour certains patients, un seul traitement suffit pour atteindre l’objectif qu’ils visent. D’autres décident de (...)

    • Cryolipolyse et régime alimentaire
      Cryolipolyse et amincissement

      Cryolipolyse et régime alimentaire

      La Cryolipolyse est un traitement médical alternatif à la lipoaspiration qui réduit le stockage graisseux installés résistant à un régime. Le froid provoque une destruction des cellules graisseuses, éliminées par les voies naturelles par la suite.
      Rappel sur la Cryolipolyse La cryolipoyse permet donc de traiter de façon très ciblée les petites surcharges graisseuses du corps. Celles dont il est justement très difficile de se débarrasser même si on pratique régulièrement une activité sportive et que (...)