Epilation par Lumière Pulsée : Suite et ... fin ??

publié le 18/01/2017 à 04:16 dans la rubrique Les médias en parlent


La Cour de Cassation qui avait été par des chaines d’esthéticiennes vient de confirmer que l’épilation à la Lumière Pulsée ne doit être pratiquée que par des médecins tout comme l’épilation Laser. Cette décision confirme celle de la Cour d’Appel au profit du Syndicat National des Dermatologues-Vénérologues : une fois de plus les actes d’épilation à lumière pulsée pratiqués par des esthéticiennes constituent des actes d’exercice illégal de la médecine.

Cette décision devrait permettre aux franchisés - notamment - de se retourner contre le franchiseur et les fournisseurs de matériel qui ont abusé de leur crédulité en leur faisant croire qu’ils pourraient en toute impunité effectuer des actes d’épilation par lumière pulsée réservés aux médecins.

Ce jugement vient d’être confirmé par la Cour de Cassation contre les réseaux d’épilation à la lumière pulsée.
La pratique de l’épilation à lumière pulsée, en dehors du contrôle d’un médecin, constitue une activité illicite.

Lien vers la décision de la cour de cassation :
Cour de cassation, civile, Chambre civile 1, 14 décembre 2016, 15-21.597 15-24.610, Publié au bulletin

Lien vers l’article issu du site internet gouache.fr :
QUEL AVENIR POUR LES RÉSEAUX D’ÉPILATION À LUMIÈRE PULSÉE ?

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Vous souhaitez partager l'information avec vos amis ?
Faites connaître le Centre Laser Sorbonne sur les réseaux sociaux !


Facebook