Couperose, Erythrose laser et IPL

publié le 07/09/2007 à 01:30 dans la rubrique Lésions Vasculaires


Si l’érythrose est une rougeur diffuse du visage, essentiellement sur les joues, due à un dysfonctionnement de la circulation au niveau des capillaires superficiels de la peau, la couperose se manifeste par des vaisseaux dilatés visibles à l’oeil nu sur un fond d’érythrose du visage.

L’érythrose et la couperose étant des lésions vasculaires, la longueur d’onde du laser devra donc se concentrer sur la couleur rouge (parfois bleutée) des vaisseaux. Cependant il arrive que le médecin associe, pour un même patient, lasers et lumière pulsée (IPL ou AFT) avec le filtre de lumière approprié.

S’il s’agit d’une couperose, le médecin préférera vraisemblablement plutôt vous traiter au laser qu’à la lumière pulsée. Cependant - s’il y a une composante érythrosique importante - les lumières pulsées IPL ou AFT seront une indication favorable : tout ceci sera déterminé par le médecin lors de votre première visite : il vous recommandera la technologie la plus adaptée en fonction de votre cas particulier. Il pourra éventuellement vous proposer d’associer ces différentes techniques dans le protocole. Le plateau technique du Centre Laser Sorbonne dispose - de toute façon - des 3 technologies.

A la fin du traitement, le médecin vous appliquera une crème dermatologique réparatrice et anti-rougeur. Juste après la séance, vous aurez une sensation de coup de soleil avec chaleur et érythème des joues, sur lequel vous pouvez appliquer un maquillage si nécessaire. Quelques jours après le traitement, il peut apparaître de fines croûtes qu’il ne faut pas arracher, qui disparaîtront généralement en moins d’une semaine.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Vous souhaitez partager l'information avec vos amis ?
Faites connaître le Centre Laser Sorbonne sur les réseaux sociaux !


Facebook