Cellulite et VelaSmooth : le point de vue d’une kinésithérapeute

publié le 26/11/2007 à 02:05 dans la rubrique Remodelage Corporel


Après avoir fait des remplacements de Kiné et avoir pratiqué le palper-rouler avec des technologies largement répandues sur le marché, je traite mes patientes avec le VelaSmooth depuis plus de 2 ans.

Il y a plus d’un an j’avais fait part de mes premières impressions publiées sur le site aufeminin.com que j’avais résumées ainsi...

"Malgré un prix de séance un peu supérieur à ceux pratiqués avec des équipements plus traditionnels de traitement de la cellulite, les avantages du VelaSmooth sont nombreux et globalement le coût total d’un protocole de traitement est identique à des méthodes moins novatrices.

Avec le VelaSmooth les résultats sont visbles plus rapidement autant sur la qualité de la peau que sur l’effacement des capitons et la résorption de cellulite. Ainsi en un mois, à raison de 2 séances par semaine, on obtient des résultats tangibles liés à l’association des infrarouges, du palper-rouler, de la radiofréquence (qui permet de diffuser la chaleur en profondeur), de la vacuo-succion, et évidemment du geste du praticien. Le confort de cette méthode pour le patient est surprenant : on ne ressent que peu ou pas de sensations désagréables car le VelaSmooth est muni de deux têtes différentes permettant de traiter les petites zones comme les chevilles ou les zones osseuses. Le geste est bien contrôlé par le praticien avec un appareil qui se règle facilement et permet donc d’adapter les paramètres selon les zones"

et je concluais en écrivant que "si ces premiers résultats se confirmaient - c’est une solution qui valait la peine d’être explorée pour nous qui souffrons de ces peaux d’orange et de capitons si disgracieux. Une nouvelle génération de technologies pour traiter les aspects superficiels de la cellulite voit le jour et le Vela Smooth pourrait bien devenir la nouvelle référence en la matière. En France le VelaSmooth n’est actuellement disponible que dans peu d’endroits pour l’instant et se pratique après consultation médicale."

2 ans après que peut-on ajouter ? ... Avec l’expérience, les indications et la durée de traitement ont été repensées avec plus de précision, car si l’indication est mal posée, le VelaSmooth peut ne pas produire les effets escomptés (d’où l’intérêt d’un devis-information effectué par un médecin et le suivi régulier du patient par ce même médecin au cours du traitement). Avec le recul, on s’aperçoit également que - si une séance d’entretien n’est pas effectuée mensuellement, la qualité de la peau régresse à nouveau et la cellulite refait insidieusement son apparition. Le VelaSmooth ne prétend pas traiter de manière durable le relâchement cutané lié au vieillissement. Enfin - même si ceci peut différer selon les patientes - nous avons constaté l’existence de zones rebelles, où la cellulite mettra plus de temps à disparaitre (les bras par exemple) et de zones qui - a contrario - vont répondre au traitement VelaSmooth de manière très rapide (ventre, genoux, intérieur des cuisses, dos et fesses).

Globalement, les résultats après avoir traité de nombreuses patientes sont très concluants et on note notamment :

Une amélioration des échanges sanguins se répercutant sur la qualité de la peau Une action de drainage améliorant la qualité des vaisseaux en profondeur (jambes lourdes, rétention d’eau, fragilité capillaire) La disparition progressive à partir de la 5ème séance de l’aspect peau d’orange Tous ces processus sont bien sûr accélérés en fonction des efforts fournis par le patient en terme d’hygiène alimentaire, d’hydratation, et par la pratique régulière d’une activité physique en parallèle.

Bref si le VelaSmooth n’est pas un remède magique, il a désormais fait ses preuves et on ne peut aujourd’hui nier son action bénéfique sur la cellulite.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Vous souhaitez partager l'information avec vos amis ?
Faites connaître le Centre Laser Sorbonne sur les réseaux sociaux !


Facebook